Facebook button

Restez informé …



Histoire

LA « PRÉHISTOIRE »
L’Institut Bruckhof n’est pas le premier établissement protestant de la région strasbourgeoise apportant une aide aux enfants déficients auditifs. Avant lui plusieurs écoles furent fondées en 1818, 1839, 1860. Cette dernière exista à Schiltigheim jusqu’en 1879. Elle était dirigée par Jean Samuel Kilian.


UNE ÉCOLE MUNICIPALE ÉPHÉMÈRE
À la fermeture de l’école de Schiltigheim, une école municipale fut ouverte à Strasbourg, dans les locaux de l’orphelinat de la Ville. Elle était dirigée par M. PAUL et ferma ses portes en 1884.


DANS UN PRESBYTÈRE DE ST GUILLAUME
C’est alors que le Pasteur Charles PIEPENBRING, aidé de quelques amis, fonda l’Institution actuelle. Elle ouvrit le 5 octobre 1885 et s’installa avec ses 19 élèves dont 9 internes, dans une maison appartenant à la Paroisse de St Guillaume. M PAUL, ex-directeur de l’école de la Ville dirigea cette institution, avec l’aide de deux professeurs : M. WOERTH et Mlle EGE.


L’INSTALLATION AU BRUCKHOF
L’ancien presbytère devint rapidement trop petit et, en 1889, l’Institution acheta la vieille propriété du BRUCKHOF.

Ces locaux furent inaugurés le 16 octobre 1890. Ils pouvaient accueillir 50 enfants.

Le tableau ci-dessous a été peint en 1930 par Mme Fallinger, fille du directeur Roth. Aujourd’hui subsistent les bâtiments d’internat Piepenbring, et la maison alsacienne. Jusqu’en 1965 celle-ci servait de logement aux directeurs. Aujourd’hui, après une restauration en 1990, elle abrite deux salles de réunions. La grange a été démolie en 1969 et le bâtiment surmonté de la tour a été remplacé en 1981. Au loin on distingue une fabrique de pâtes alimentaires. Au premier plan le Ziegelwasser traversait la propriété et les anciens élèves de cette époque se souvenaient avec délices des baignades, ou garçons et filles se rendaient séparément sous la surveillance attentive des « demoiselles », alors que ceux ou celles dont ce n’étaient pas le tour se massaient en cachette derrière les fenêtres !

POURQUOI « BRUCKHOF » ?
Dans le nom « BRUCKHOF » sont contractés les mots « Brücke » (pont) et « Hof » (ferme). Il s’agissait du lieu où étaient stockés les éléments nécessaires à la construction de ponts provisoires démontables sur des bras du Rhin lors des crues du fleuve.